Business Case
Mission à risque : accompagner la renégociation d’un accord d’aménagement du temps de travail

Contexte

Dans cet établissement public industriel et commercial (EPIC) de 10.000 collaborateurs, une étude d’un cabinet indépendant a mis en évidence une grande hétérogénéité des pratiques dans l’aménagement du temps de travail (ATT), et des dérives – écarts entre les pratiques et le cadre réglementaire applicable. L’accord de réduction et d’aménagement du temps de travail signé au tout début des années 2000, est dénoncé et un vaste projet de concertation et de renégociation est lancé au niveau national et régional, puisque cet EPIC a de multiples antennes locales fournissant des services de proximité.

Ce projet est clé puisqu’il s’agit de mieux faire fonctionner l’établissement en mettant en adéquation les ressources et les besoins opérationnels, afin que la mission de service public fournie par l’établissement soit rendue avec la meilleure fluidité possible et sans disparité de traitement des personnes.

Une mission impossible ? Pas impossible mais difficile. Car toucher au temps de travail, c’est ouvrir la boite de Pandore ! Il s’agit d’un révélateur puissant des dysfonctionnements organisationnels, managériaux et/ou RH (polyvalence, compétences, effectifs) qui dépassent largement le cadre strict du temps de travail. Dans cet EPIC, le cabinet ayant réalisé l’étude organisationnelle a émis des recommandations d’uniformisation du temps de travail pour améliorer les processus. Mais pour l’accompagnement des équipes dans la renégociation de l’accord, ce cabinet passe la main à Cardinale sud : l’intervention démarre au moment où le calendrier des réunions est déjà annoncé aux organisations syndicales, alors même que la stratégie de négociation reste à construire

Dès cet instant, l’équipe Cardinale sud met en place avec le chef de projet une task force ainsi qu’une démarche permettant de sécuriser la stratégie et chaque étape de la négociation avec :

  • L’accompagnement des deux phases clés du projet, à savoir
    • La construction de la cible de négociation avec la coanimation de groupes de travail et un support technico-juridique sur le temps de travail
    • La préparation et le suivi des réunions de négociation, avec un soutien de l’équipe de négociation sur la stratégie de négociation et un accompagnement individuel du chef de projet
  • Et en aval des négociations, l’accompagnement de l’équipe RH dans la rédaction et la finalisation de l’accord

 

Dans la négociation, plusieurs organisations syndicales sont amenées à jouer un rôle essentiel, l’une majoritaire en particulier, dont il va falloir comprendre les intérêts et déminer les résistances.

L'ingénierie Cardinale sud

Dès le début de la mission, Cardinale sud doit composer avec des éléments contraints : 9 mois d’accompagnement pour mener à bien la mission, un agenda social préétabli : les différents thèmes seront abordés de manière séquentielle dans la négociation.

Cardinale sud va d’emblée s’attacher à définir une vue d’ensemble de la mission, car une négociation repose sur un équilibre global. Quels objectifs finaux se fixe-t-on ? Quels objectifs intermédiaires calibre-t-on ? Quelle méthodologie déploie-t-on sur l’ensemble de la mission ? Quelle dynamique de négociation envisage-t-on pour proposer des solutions adaptées aux besoins opérationnels ?

L’intervention de Cardinale sud est d’abord méthodologique et technique.

  • Identification et déclinaison de la stratégie de négociation : fixer des objectifs globaux réalistes et avancer au bon rythme.
  • Accord des parties prenantes sur une méthodologie permettant d’avancer tactiquement dans la négociation.
  • Ouverture du champ des possibles sur la législation temps de travail : au-delà de ce qui se faisait jusqu’ici dans l’établissement, qu’est-ce que nous pouvons mettre en place, de manière innovante, par voie d’accord ?

L'approche Qualité Sociale

Les 4 piliers de la Qualité Sociale guident notre démarche : l’axe du sens Stratégie-Management et l’axe de l’action Marketing-Relations.

Stratégie

  • Construction du sens : Pourquoi / Pour quoi un nouvel accord ?
  • Mise en perspective de l’organisation sociale avec la performance de l’activité
  • Prise en compte des contraintes imposées, notamment de temps
  • Identification de solutions durables : facilitatrices pour la gestion des opérations et socialement acceptables

Management

  • Travail avec les acteurs RH de proximité, localement, sur la vision cible dans les activités opérationnelles
  • Mise en place de groupes de référents métier pour valider l’adéquation métier des solutions ayant émergé des travaux préparatoires à la négociation
  • Dialogue informel en cours de route entre les RH ou les référents métiers et les managers de proximité

Relations sociales

  • Définition et adaptation d’une démarche de négociation précise, par étape (une réunion par mois), dans le respect de l’agenda prédéfini et centré sur des objectifs calibrés
  • Construction progressive des solutions sur le temps de travail au fur et à mesure, par itération
  • Capitalisation sur les points de convergence au fil de la négociation
  • Agilité tactique avec des réajustements ponctuels au fil de la négociation

Communication

  • Insistance en continue sur la nécessité voire l’urgence de la négociation (à défaut d’accord, le code du travail pallie, avec la perte des possibilités plus favorables offertes par la loi)
  • Présence de l’équipe Cardinale sud auprès des acteurs clés de la mission temps de travail afin de désamorcer les points de blocage

Facteurs clés de succès

  • Au fil des travaux, les échéances de négociation sont tenues, étape par étape. L’équipe de négociation (équipes EPIC + Cardinale sud) a toujours une longueur d’avance, et se tient prête sur chacun des thèmes.
  • Les avancées sont toujours associées à la vue globale, la fameuse big picture est clé dans une telle négociation.
  • Aucun engagement n’est pris qui ne soit assorti d’un engagement des OS en retour.
  • Le maintien du rythme de l’agenda social a été crucial. L’échéance se rapprochant, le temps joue en faveur des organisations syndicales.

Résultats

Le risque était de ne pas percer l’abcès. Or sur ce sujet du temps de travail, il est clé que chacun puisse parler en vérité. C’est ce qui se réalisa : les échanges se firent en vérité, dans un souci de construction et de coopération.

Le résultat des courses fut pourtant mitigé : l’accord fut signé mais le facteur temps joua en défaveur de la direction. Les organisations syndicales purent obtenir sur le fil des concessions qui, sans remettre en cause l’équilibre global, sont de nature à engendrer des surcoûts.

Il fut surtout mis en lumière que l’accord temps de travail ne pouvait pas régler les autres dysfonctionnements qui avaient été soulevés dans le cadre de le la mission. Le levier de l’aménagement du temps de travail permet d’apporter plus de flexibilité mais il ne peut pas, à lui seul, remédier à tous les problèmes RH, organisationnels et/ou managériaux dont les syndicats se firent l’écho au cours de la négociation.

Ivan Soibinet

Consultant-Formateur Cardinale sud

Articles similaires

Leave a Reply

Derniers articles

Lettre Cardinale sud
Janvier 2020 “4 convictions cardinales pour donner du sens à l’action du CSE, le témoignage de Decathlon, la subsidiarité…”
20 mars 2020
Expertise
12 enseignements pour renouveler son dialogue social et booster la Qualité Sociale !
25 février 2020
Evénement
Vidéo 30 janvier 2020 Matinale Relations Sociales IGS Cardinale sud
14 février 2020
Expertise
Aménagement du temps de travail : est-ce bien le vrai problème ?
20 décembre 2019
Lettre Cardinale sud
Septembre 2019 “Se renouveler après les Gilets jaunes, le témoignage d’Essilor, la syndicalisation des jeunes…”
20 novembre 2019
Expertise
Gilets jaunes, 1 an après : six enseignements pour renouveler ses relations sociales
19 novembre 2019
Expertise
Sortir de la boîte noire : le cercle vertueux du dialogue social !
18 octobre 2019
Business Case
Signer un accord c’est bien, s’assurer de son application, c’est mieux ! Le cas d’une clause oubliée dans un accord GEPP
18 octobre 2019
Expertise
Le modèle Qualité Sociale & le télétravail au crible de la Qualité Sociale.
17 septembre 2019
Expertise
L’opportunité du dialogue social. L’exemple du télétravail.
17 septembre 2019

S’inscrire à la newsletter



S'inscrire à notre newsletter